« La couleur de l’aube » de Agnès Marot

38052287_10217084751570260_277240744547188736_n

 

Titre : La couleur de l’aube

Auteur : Agnès Marot

Maison d’Édition : Armada

Année de parution : 2014

 

Synopsis:

Moi, Doha, le monde-nature, je protège les hommes depuis toujours. Mais je meurs. Les Villes ont accaparé mes protégés, elles les manipulent en influençant leurs émotions jusqu’à la folie. Tout n’est plus que haine, hypocrisie, jalousie, luxure et colère ; et moi, je ne peux rien faire, incapable d’atteindre le coeur des hommes. Des nuages recouvrent le ciel, chaque jour plus épais, volant mes couleurs pour ne laisser que celles des Villes : gris, marron, noir. Je n’ai plus de forces… Mon seul espoir réside en une jeune princesse, Alya. Elle pourrait résister, si seulement elle s’ouvrait à moi. Si seulement elle retrouvait l’espoir, pour le propager parmi les hommes. Le contact d’une main peut changer bien des choses.

Mon Avis:

La couleur de l’aube, un livre que je me suis pris aux imaginales en 2017, il était temps que je le sorte de ma PAL, (comme beaucoup d’autre et même plus ancien).

Une couverture qui m’avait attiré par ces couleurs pastel et ces visages intriguant. Je savais déjà que je souhaitais prendre ce livre, puisque j’avais demandé à l’autrice sir elle pouvait m’en mettre un de côté ne sachant si la maison d’édition Armada serait présente, ce qui fut le cas. J’ai d’autres livres de Agnès Marot chez moi, mais c’est au finale le premier que je lis. J’en suis ravi, une plume légère et poétique. Un univers prenant, sinistre et magique à la foi.

Doha que nous pourrions dans notre monde appeler Dame nature est menacé d’extinction par les Cinq. Les cinq sont les cinq villes construites sur elle. Cinq villes à équidistance formant une étoile, comme nous le voyons sur la boussole de la couverture. Ne vous y trompé pas cette boussole est très importante.

Cinq villes dominées par les émotions (la jalousie pour Yildiz, le désir pour Erath, la colère pour Atalys, le rire cynique pour Gülmek, la haine pour Perthal) cinq villes de ce fait qui vivent dans la grisaille peux enceinte aux couleurs qu’elles ont perdu, seul les nuances de gris de marron et de noir les couvrent. Doha se dépérit, et son seul espoir réside en une jeune fille, une jeune princesse préservée de l’influence des Cinq par un aveuglement. Durant près de 14 ans la jeune Alya princesse de Yildiz a été maintenue dans le noir, les yeux clos part un bandeau et un sort, maintenu dans l’ignorance de la vie à la ville, maintenue dans un cocon de naïveté. L’ouverture sur le monde pour elle est brutale. Elle peut cependant compter sur Ealeth, son ange gardien, son domestique, son ami, pour la soutenir au quotidien.

Dans ce livre nous naviguons des pensé de l’un a l’autre, nous les voyons grandir et évoluer.

Une petite dose de romance pas trop lourde, ce qui me va très bien. Un univers impitoyable que nos héros doivent sauver, une découverte des sentiments et de l’amitié pour notre jeune princesse.

Ce dire que les couleurs peuvent sauver le monde, montré aux gens que les sentiments de l’amour, de l’espoir de la joie existe. Les faire découvrir à travers justement les couleurs est une idée très intéressante, une belle façon de voir les choses.

J’ai beaucoup aimé ce livre, allé par-delà les sentiments, par-delà les influences subies au quotidien, par-delà la souffrance et accédé au pardon, à la reconstruction de soi. Donner une seconde chance aux personnes qui nous ont fait du mal. Un livre plein de douceur malgré l’agressivité des personnages (secondaire)

J’ai également beaucoup aimé l’une des citations de début de chapitre « Les émotions sont la plus grande force et la plus grande faiblesse des hommes » Proverbe de Doha.

Que dire de plus rien que cette phrase résume le livre à elle seule.

Livresquement votre, votre petite lanterne


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s