Robe à L’Anglaise

Attention article très très long.

image vidéo.jpg

Cette année pour les Imagniales , j’ai souhaité me faire un costume, 2018 est la troisième année ou j’y vais, et la je ne sais pas pourquoi j’ai eu envie de faire cette folie. J’avais également réservé l’hôtel, quand même plus simple que 2h de route allée et 2h retours, c’est quand même plus reposant, moins stressant et au final pas plus cher, d’autant plus qu’une amie m’a rejoint, une première pour elle.

Du coup c’est bien de ce dire j’y vais costumer mais quoi comment…. En 2017 j’avais mis des serres tailles, cela donne un petit style, un petit côté « dans l’ambiance ». Non en vrai j’adore les serres taille et les corsets, c’est juste une excuse.

J’ai donc opté pour me crée une robe du 18ème, fin 18ème pour être plus précise. Une robe a l’Anglaise, retrousser à la polonaise (heu la c’est juste parce que cela fait plus joli, et que cela fait un ourlet galère en moins) ;p)

Et puis quitte à faire une robe comme cela autant bien sure qu’elle respecte le plus possible le côté « histo ». Je ne voulais pas juste un déguisement.

_MG_4297 s

Après des heures de recherche, j’ai fini par tombée sur le modèle de mes rêves, j’ai pris le patron de JP Ryan, et ceux pour plusieurs raisons. Certes il est en anglais et je suis une quiche en langue étrangère. Mais surtout une jeune femme très très gentille du nom de Katikut, elle a fait un tuto très bien expliqué en plusieurs vidéos et sur son blog dentelles et satin, je vous met bien sûr les liens. Je rajoute le très très gentille, car j’ai eu à plusieurs reprises l’occasion de discuter avec elle et qu’elle m’a prodigue de très bon conseil..

Qui dis robe d’époque dis sous vêtement d’époque. Pour ce faire je me suis aidée d’un patron de simplicity ainsi que des modèles que l’on trouve dans corset and crinoline de Norah Waugh.

Pour la chemise je l’ai simplifier pas de fanfreluche au niveau des manches et du col (surtout que je n’avais presque plus de temps pour finir mon costume) je n’ai même pas démonté les manches pour les remettre à l’endroit, les coutures son à l’extérieur, mais je ne doute pas de le faire un jour (petit sifflement du jour…. ; ) vous devinerez donc que je vous parle en premier de la dernière chose ou presque que j’ai faite…

En premier j’ai fait le corps baleiné, j’en ai même fait deux, le premier étant trop petit, mais alors vraiment trop petit, pourtant j’ai pris la taille 38 (taille vestimentaire pour moi), snif, pour les Anglais je fais un 42. Bref, j’ai donc modifié mon patron affin cette foi d’avoir non pas deux ouvertures lacées sur le devant et dans le dos mais uniquement au dos. C’est certes plus confortable mais juste plus difficile à mettre surtout lorsque je suis seul pour m’habiller. Lol

Pour le prochain il faudra que je le fasse plus grand non pas en largeur mais en hauteur, j’ai un buste « long ». Mais je suis satisfaite et fière de mon travail. Je ne doute pas que les pros et les habitués y verront plein de défauts. (moi aussi je vous rassure), ce corps baleiné fut une première pour beaucoup de choses. La première fois que je mettais du biais autre qu’en ligne droite, a première foi que je réalisais mon propre biais. Pour ceux que cela intéresse je vous ferais un petit encart sur comment le faire.

À chaque foi que j’avançais dans une étape je me disais « ha sa y ‘est le plus dur est fait », mais non chaque étape avais ces difficultés. Ai-je précisé que je suis une grande débutante en couture… à part quelque tod bag, des carrés démaquillant des essuie-tout lavables et quelques retouche je n’ai jamais vraiment cousu de ma vie, l’an passé j’avais fait un serre taille avec ma maman sans la doublure qui plus ai et j’étais déjà fière de nous, car ils nous avaient été difficiles à toutes les deux de comprendre le partons. Eh oui il numérote les pièces mais elles ne vont pas dans l’ordre…pff comment compliquer les choses…

20180517_124320.jpg

Le jupon n’a pas été une partie de plaisir, imaginez 3m de tissus à plissé en 52 cm…hahaha… au début l’avais fait des plis à la fourchette histoire de m’entraîner pour la traîne du manteau de robe. Au final j’ai juste fait une fronce avec un plat de 20cm sur le devant. Merci les membres du groupe d’entraide de couture historique pour leurs conseils. Le plus difficile a été pour l’ourlet, prendre les mesures sur soi fut délicat surtout avec un chat qui adore jouer avec ma robe.. Même aujourd’hui alors que mon costume trône sur un mannequin elle aime à se glisser dessous.

Sous le jupon j’avais au départ mis des paniers, toutes mes mesures pour le manteau dérobent durant la couture fus faite avec, mais non il me fallait un « faux cul », ce qui fait d’autant plus joli. J’ai dû reprendre toute la ligne d’agrafe du corsage.

Le choix du tissu pour ce manteau de robe justement parlons en… j’ai fait des heures et des heures de recherche, j’ai dû aller dans 5 ou 6 boutiques différentes. J’ai même fait cauchemarder une amie en fleur avec toutes les photos de modèle que je lui envoyais, je suis même sûr qu’elle viendra confirmer…. J’avais pris en solde un tissu à l’indienne avec de gros motifs dans les tons bleu, une foi le tissu lavé et suspendu dans ma salle de bain je ne pouvais littéralement plus le voir en peinture. Bon au moins pour le prix j’aurais eu un tissu pour faire un essai. J’ai ensuite commandé pareil toujours en solde un tissu sur un site marchand « chinois », mais après plusieurs semaine a l’attendre j’avais peur qu’il n’arrive pas et je voulais commencer la création due la robe. J’avais vu sur un site de tissu d’ameublement un tissu à l’indienne qui m’avait fait fondre une pure merveille, mais je ne pouvais clairement pas me permettre la maintenant tout de suite mettre dans les 50€ du mettre sachant qu’il m’aurait fallu minimum 5m sans les raccord.

Puis lors de discussion lors d’une exposition une dame m’a parlé d’une petite boutique de tissu, j’ai un peu de routes, mais j’y suis allé, et je dois dire que c’est la caverne d’Ali Baba. Vraiment génial des rouleaux du sol au plafond de toutes les sortes de toutes les matières. C’est là que j’ai eu le coup de foudre pour le tissu à l’indienne donc j’ai fait la robe. Et pour 6€ le mètre, je ne me suis pas privé. Voilà vous savez à peu près tout. À la fin de l’article, je vous mettrais une petite vidéo faite avec mon amie dans la chambre d’hôtel le soir, juste pour vous montrer le costume en entier lorsque je « m’habille »

Pour ceux qui souhaitent plus de détail sur la création au fils des semaines je vous invite à poursuivre.

 

Pour le corps baleiné:

comme je vous l’ai spécifié plus haut, j’en ai donc fais deux. Enfin un seul je n’ai jamais fini le premier. J’ai même récupéré une partie des baleines de celui ci pour faire « l’officiel ». J’ai donc pour chaque partie trois exemplaire, trois tissu, les deux premier pour l’insertion des baleines, le troisième étant la doublure. Je ne vous remet pas les photos du corps baleiné fini. 😜

En ce qui concerne la chemise et le jupons

Je n’ai pas énormément de photos. Pour le « faux cul de paris » j’en ai aucune, vous le voyer juste dans la vidéo.

Pour le manteau de robe:

C’était en sois la partie la plus dur à faire, heureusement j’avais visionné un bon nombre de foi les vidéo de katikut et fait un essaie avec un vieux drap.

Les petits plus :

Les petits plus, oui j’ai eu envie d’avoir des chaussures d’époque, enfin le plus possible. Je n’ai pas réussi à trouvé à prix raisonnable des chaussure à talon bobine. Du coup j’ai juste customiser une paire que j’avais trouvé en braderie.

Depuis je me suis trouvé un très belle paire que j’adore mettre qui sont confortable mais ca c’est une autre histoire.

La coiffure, pour la coiffure j’avais regarder un peu ce qu’il se fessait à cette époque la, n’ayant pas le temps de faire le chapeau que j’avais prévu. Au moins cela me fera une excuse pour remettre ma robe une autre année. 😄 Comme vous pouvez le constatez j’ai fait mes « anglaise » à l’ancienne. 😄

Remerciement:

Je vais finir par quelque remerciement. Déjà mon chère et tendre qui a du supporter tous mes essais, qui a souvent jouer les photographe avec mon téléphone, qui je demandais l’avis, et qui à très souvent assuré le service « cuisine ». 😻

Ma maman aussi je dois la remercié, elle aussi je l’ai envahi de photos et de question de demande d’avis durant cette période.

Je remercier encore une foi Katikut, sans ces conseils je n’aurais pas eu un aussi bon résultat. Merci aux membres du groupe « couture historique » pour les conseils, leurs avis et le partage de leurs lien « boutiques » et « truc et astuce ».

Merci aussi aux copines, et copinautes à qui j’ai souvent parler couture durant des semaines. Merci pour vos encouragement. Esther, Céline, Séverine.

Je finirais par remercier Elyra Carousel, qui m’a fait de très très belle photos lors du festival. N’hésitez surtout pas a aller voir son blog.

_MG_4297 s.jpg

Livresquement votre, votre petite lanterne


4 réflexions sur “Robe à L’Anglaise

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s