« Ève aux sables dormant » de Cécile Ama Courtois

couv11055181

Titre : Ève aux sables dormant

Auteur : Cécile Ama Courtois

Maison d’Édition : L’ivre-book

Année de parution : 2015

Synopsis:

 

Etudiant en égyptologie, Guillaume participe à la plus incroyable fouille archéologique jamais réalisée.
Un chantier où chaque strate mise au jour dévoile des vestiges toujours plus anciens. Plus vieux que les premiers hommes. Antérieurs aux tous premiers dinosaures. Remontant jusqu’aux origines de la vie connue. Puis plus loin encore… jusqu’à des créatures qui peuplaient la Terre avant cela. Des êtres disparus depuis des millions d’années.
Quand Guillaume découvre un squelette incroyable, d’étranges rêves commencent à peupler son sommeil. Ces rêves vont, non seulement bouleverser son coeur et sa vie, mais ils vont aussi changer le cours de l’Histoire.
Une histoire d’amour qui n’est pas sans rappeler La nuit des temps de Barjavel.

 

Mon Avis:

Si je n’avais pas rencontré l’autrice à l’hôtel le vendredi matin, je pense que je serai passée à côté de ce livre, à côté même de la maison d’édition.
En discutant avec Cécile lors de notre petit-déjeuner, elle m’a expliqué qu’elle était de « l’autre côté de la barrière ». Je suis donc allée la voir sur le stand de L’ivre-Book à l’entrée de la bulle du livre le samedi. Cécile m’a présenté la Maison d’édition et ses livres. J’ai jeté mon dévolu sur celui-ci. Déjà la couverture en soi est juste sublime, mais l’histoire me faisait vraiment envie. Ayant fait une année d’archéologie à la FAC, ce roman ne pouvait que me convenir. Au final, il ne parle pas d’archéologie pure, mais cela n’a aucune importance.
Nous rencontrons Guillaume, étudiant en égyptologie, qui travaille sur un chantier en Égypte. Il remonte toutes les couches de l’Histoire avec un grand H. Nous sommes près de la Vallée de la mort. L’hypothèse est qu’ici les différents peuples aux fil des siècles et même les mammifères et dinosaures se sont retrouvés ici pour mourir. Un cimetière aux différentes époques de l’histoire.
Lors de ses fouilles, Guillaume continue les recherches sur quelques strates encore. C’est là qu’il découvre un os humain, enfin, un os à l’apparence humaine.
Guillaume finit par sortir un squelette de femme, enfin de femme, de ce qui s’y rapproche le plus. Y avait-il des humains avant les dinosaures… ?
Il commence à faire des rêves, elle lui parle dans son sommeil, il faut la reconstituer afin qu’elle puisse renaître et faire revivre son peuple. Commence alors une course contre la montre pour reconstituer ce squelette, pour la voir revivre, sa fiancée, celle dont il est tombé amoureux, dont la voix l’envoûte, Ève la première femme.
Cela, hélas, n’est pas sans risque. Guillaume en est profondément affecté et risque de ne pas survivre à la renaissance de Ève.
Je ne vous en dirai donc pas plus. Je ne vous dirai pas qu’un lointain peuple de trolls barbares va venir conquérir le monde et asservir les hommes… ;p)
Non, sans blague, ce roman se lit très bien, la plume est légère et très plaisante. Je ne regrette vraiment pas d’avoir fait cette découverte et j’ai même hâte de lire d’autres écrits de l’autrice.

Livresquement votre, votre petite lanterne


2 réflexions sur “« Ève aux sables dormant » de Cécile Ama Courtois

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s